Les 10 films d’avril 2021

Faisons fi des incertitudes actuelles concernant les dates de sorties des titres américains et portons notre attention sur quelques fort beaux choix de films internationaux qui seront lancés en avril. Voici dix longs métrages à voir en salle alors que le printemps se pointe au grand écran!

1- Nomadland : Ce film de Chloé Zhao, réalisatrice du très beau The Rider, est l’un des grands favoris de la prochaine cérémonie des Oscars. Frances McDormand y joue le rôle d’une femme qui erre à travers les États-Unis à bord d’une camionnette en guise de domicile sur 4 roues, rencontrant au passage des dizaines de désoeuvrés de l’Amérique profonde. Un long métrage contemplatif et humaniste à ne pas manquer!

2- French Exit (Sortie côté tour) : Adaptation filmique du roman de Patrick deWitt, cette comédie qualifiée de surréaliste raconte l’arrivée en France d’une bourgeoise ruinée accompagnée de son fils et de son chat qu’elle croit être la réincarnation de son défunt mari. Michelle Pfeiffer y donne la réplique à Lucas Hedges.

3- The Courier (Le Messager anglais) : Ce drame d’espionnage se base sur l’histoire véridique d’un homme d’affaires qui, dans les années 60, doit accomplir une mission importante pour le compte des services secrets britanniques alors que la crise des missiles de Cuba pointe à l’horizon. L’excellent Benedict Cumberbatch tient le premier rôle.

4- Hors normes : Reda Kateb et Vincent Cassel incarnent deux hommes dévoués travaillant auprès de jeunes autistes en plein coeur de Paris. Inspiré d’une histoire vraie, cette comédie dramatique touchante est réalisée par le duo derrière Intouchables, Éric Toledano et Olivier Nakache.

5- Adieu les cons : La toute dernière comédie d’Albert Dupontel est sortie grande gagnante de la dernière cérémonie des Césars. Virginie Efira y joue Suze, une femme qui, se sachant condamnée par la maladie, tente par tous les moyens de retrouver son fils qu’elle avait donné en adoption à sa naissance.

6- Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait : Emmanuel Mouret explore à nouveau les relations amoureuses avec sa nouvelle création mêlant habilement discours de séduction et remises en question amoureuses à la façon d’un marivaudage distingué. Niels Schneider, Camélia Jordana et Vincent Macaigne s’y croisent.

7- Souterrain : Après le survitaminé Chien de garde, voici le second film de Sophie Dupuis, qui, de son coin de pays (Val-d’Or), nous raconte un drame minier dans lequel joue l’étonnant Joakim Robillard et le toujours brillant Théodore Pellerin.

Souterrain, réalisé par Sophie Dupuis.

8- Mortal Kombat : On laisse notre cerveau au vestiaire et on se croise les doigts pour que cette relecture du populaire jeu vidéo, mêlant science-fiction et arts martiaux, soit aussi divertissante (et aussi franchement kitsch) que l’original lancé en 1995.

9- L’Amérique pleure : Les Cowboys fringants nous offre un film musical, tourné un peu partout au Québec, conçu autour de leur plus récent album à succès, Les Antipodes. L’idée de projeter le tout en salle est une fort belle idée à l’heure où les spectacles se font encore rares.

10- Le Club Vinland : Sébastien Ricard incarne avec talent un religieux qui enseigne dans un collège pour garçons dans Charlevoix, à la fin des années 40. Il développe auprès de ces jeunes une passion pour l’histoire des Vikings qui, selon lui, seraient venus en Amérique bien avant Christophe Colomb. Un fort beau film d’époque signé Benoit Pilon.