Un clown en route pour les Oscars

Joaquin Phoenix dans The Joker.

L’automne, c’est le moment où de nombreux films sont présentés en primeur dans différents festivals comme la Mostra de Venise, le TIFF, celui de Telluride, le FCVQ, le FNC, etc. Les grands et petits studios vont mettre en vitrine dans ces événements leurs productions, et ce, afin de créer un engouement, un buzz comme on dit dans le milieu, et de mousser la sortie subséquente en salle, mais aussi une possible nomination aux Oscars.

Au moment où ce blogue s’écrit et à la lecture des commentaires généraux de journalistes couvrant les festivals, il est déjà assez facile d’entrevoir  les différents candidats à l’Oscar du meilleur acteur pour l’année 2019. Voici, en résumé, les principaux noms qui se démarquent et qui circulent présentement pour une éventuelle nomination.

Joaquin Phoenix : The Joker vient de gagner le Lion d’or à la Mostra et au cœur du film, on retrouve Joaquin Phoenix dans le rôle principal de l’ennemi juré de Batman. La performance de Phoenix a été saluée par l’ensemble des scribes réunis à Venise. Dans la bande-annonce, le comédien apparaît amaigri, porté par une grâce maléfique dans chacune des scènes de cet antépisode relatant les origines du célèbre supervilain. On peut déjà le dire, Joaquin Phoenix est déjà le favori aux yeux de bien des spécialistes. Sortie prévue à la mi-octobre.

Brad Pitt : Et deux fois plutôt qu’une car l’acteur, formidable de coolitude dans Once Upon a Time… in Hollywood de Tarantino, serait en plus sublime dans Ad Astra, film de science-fiction de James Gray qui sortira fin septembre.

Antonio Banderas : Grandiose dans le rôle d’un cinéaste dont la santé vacille dans Douleur et gloire de Pedro Almodóvar, l’acteur espagnol pourrait-t-il surprendre en s’élevant au-dessus de la partisanerie de l’Académie. Le film sera à l’affiche à la fin du mois d’octobre.

Edward Norton : Interpréter un personnage ayant un handicap quelconque joue souvent en faveur d’un comédien. Pensons à Dustin Hoffman, Daniel Day-Lewis, Eddie Redmayne, tous oscarisés dans cette situation. Dans Motherless Brooklyn, Norton joue un homme atteint de la maladie de Gilles de la Tourette. On a bien hâte de voir ce drame policier début novembre.

Edward Norton dans Motherless Brooklyn.

Michael B. Jordan : Dans Just Mercy, Jordan interprète un avocat à la défense d’un condamné à mort injustement incriminé. La rumeur s’accroît autour de sa performance dans ce drame judiciaire et social bouleversant qui sortira début janvier 2020.

Tom Hanks dans A Beautiful Day in the Neighborhood, Matt Damon et Christian Bale dans Ford v Ferrari, Eddie Redmayne dans The Aeronauts, Adam Driver dans Marriage Story, un film Netflix de Noah Baumbach et Taron Egerton dans Rocket Man sont aussi à surveiller, et ce, sans compter le triumvirat formé de Joe Pesci, Al Pacino, Robert De Niro dans The Irishman de Martin Scorsese dont on attend les premiers échos. Reste à voir si quelques candidats insoupçonnés (underdogs) s’ajouteront d’ici la fin de l’année.

À venir, coup d’œil sur les films et actrices à surveiller pour les Oscars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *